''Bobby'' Unser était l'ainé d'une dynastie de pilotes américains spécialistes des 500 Miles d'Indianapolis (©Morelli.Bertier).

Décès de ''Bobby'' Unser

Robert Unser, dit ''Bobby'', triple vainqueur des 500 Miles d'Indianapolis (1968, 1975, 1981) est décédé à l'âge de 87 ans le 2 mai dernier dans sa résidence d'Albuquerque au Nouveau-Mexique. Natif du Colorado, il avait disputé sa première course automobile en 1949 avec une prédilection pour la course de côte du Pike's peak, la plus proche de son domicile, qu'il remportait à 9 reprises. On ne lui connaît qu'une seule participation en Formule 1 à l'occasion des essais du Grand-Prix d'Italie 1968 disputé à Monza (photo) et c'était au volant d'une BRM.V12.

La Toyota GR010 de Buemi/Nakajima/Hartley s'est imposée à Spa ouvrant ainsi une nouvelle ère du sport automobile mais il reste encore beaucoup de détails à améliorer, notamment une tenue de route ''sautillante'' (©DR/Toyota).

L'Alpine-Signatech menait la course à 37' de l'arrivée, retardée alors par une crevaison. Un week-end presque parfait qui augure d'une victoire prochaine (©DR/Alpine).

6 Heures de Spa WEC : à Toyota la victoire ; à Alpine les honneurs

Disputées sous un ciel d’une rare limpidité, ces 6 Heures de Spa ouvraient la saison WEC 2021. Une saison marquée par une refonte de la réglementation avec les grands débuts de la catégorie Hypercar caractérisée par des voitures plus lourdes (1040 Kg), plus larges, moins puissantes (700cv) mais dotées de transmissions intégrales hybrides et de réservoirs d’essence plus volumineux (90.l). Conscients de l’écart de performances entre les anciennes LMP1 modifiées comme l’Alpine, les dirigeants de la FIA ont clairement séparé les différentes catégories même si pour le moment, seules les deux Toyota GR010 correspondent réellement à la réglementation Hypercar. Ainsi les Hypercar sont équipées de pneus Michelin et les LMP2 de Goodyear. Lors des essais libres, l’avantage tournait clairement aux LMP2 mais les deux Toyota et l’Alpine se ressaisissaient en qualifs puis en course. Une course absolument passionnante de bout en bout avec une équipe Toyota accablée par une multitude de problèmes d’électronique et de stabilité, Buemi/Nakajima/Hartley s’imposant in-extremis devant l’Alpine-Signatech de l’équipage Negrao/Lapierre/Vaxivierre, leader à 37’ de l’arrivée finale mais retardée par une crevaison. Une seconde place fort méritante et pleine d’espoirs pour le constructeur français. Avec 14 voitures au départ dont une majorité d’Oreca-Gibson, la catégorie LMP2 fut particulièrement mouvementée et indécise, contrairement à la course des GT, littéralement survolée par la Porsche pilotée par l’équipage franco-suisse Estre et Jani. Le bilan de cette première confrontation met en évidence les performances en retrait des LMP2, désormais talonnées par les meilleures GT. Mais on sait que la FIA se réserve la possibilité de re-équilibrer le règlement en fonction du déroulement des premières courses de la saison, tandis que du côté des constructeurs, les stratégies des uns et des autres seront analysées avec minutie.

Classement Hypercar 1.Buemi/Nakajima/Hartley (Toyota) 2.Negrao/Lapierre/Vaxivierre (Alpine) 3.Lopez/Kobayashi/Conway (Toyota)

Classement LMP2 4. (Hanson/Scherer/Albuquerque) United 5. (Gonzalez/Da Costa/Davidson) JOTA 6. (Geleal/Vandoorne/Blomqvist) JOTA

Classement GTE-Pro 1. Estre/Jani (Porsche 911) 2. Pier Guidi/Calado (Ferrari 488) 3. Serra/Molina (Ferrari 488) 4. Garcia/Gavin (Corvette C8.R) 5. Bruni/Lietz (Porsche 911)

Classement GTE-Am 1. Perrodo/Nielsen/Rovera (Ferrari 488) 2. Keating/Pereira/Fraga (Aston Martin Vantage) 3. Lacorte/Sernagiotto/Fuoco (Ferrari 488)

Sébastien Ogier l'emporte avec seulement 0,6'' d'avance sur son équipier Elfyn Evans au terme d'un Rallye de Croatie disputé dans une incroyable convivialité comme en témoigne cette photo montrant une foule de spectateurs non masqués et disciplinés (©DR/Toyota).

Rallye de Croatie WRC : Ogier (Toyota) ; victoire pour 0,6’’ !

Disputé pour la première fois en WRC, le Rallye de Croatie a offert un incroyable spectacle avec un fossé abyssal si l’on compare avec le reste de l’Europe et notamment la France s’agissant d’un rallye 100% asphalte. Des images de voitures de rallye en glisse sur la terre (sic) devant une foule enthousiaste, disciplinée et non masquée, qui semblent sorties d’un vieil album photos. Sur le plan sportif, Sébastien Ogier et Elfyn Evans ont offert un tout aussi incroyable doublé à Toyota avec un écart de 0,6’’ à l’arrivée. Pourtant la 1e étape avait été dominée par un Thierry Neuville (Hyundai) en grande forme mais le pilote belge commettait une erreur dans le choix des pneus au départ de la 2e étape qui lui faisait perdre 12’’ et la tête du rallye, dès la 1e spéciale de la matinée du samedi. Un rallye difficile, marqué par les nombreuses crevaisons sur les cailloux projetés par les concurrents précédents, qui a permis à Adrien Fourmaux de réaliser une formidable performance avec notamment un 2e temps scratch dans l’ES.9, et une 5e place finale au volant de la Ford Fiesta WRC. En WRC2 la victoire revient au norvégien Mads Ostberg (Citroën C3) libéré de toute pression après la sortie de route de Gryazin (VW Polo).

Classement : 1 Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (Toyota WRC) ; 2 Elfyn Evans/Scott Martin (Toyota WRC) à 0.6s ; 3 Thierry Neuville/Martijn Wydaeghe (Hyundai WRC) à 8.1s ; 4 Ott Tänak/Martin Järveoja (Hyundai WRC) à 1m25.1s ; 5 Adrien Fourmaux/Renaud Jamoul (Ford Fiesta WRC) à 3m09.7s ; 6 Takamoto Katsuta/Dan Barritt (Toyota WRC) à 3m31.8s ; 7 Gus Greensmith/Chris Patterson (Ford Fiesta WRC) à 3m58.8s ; 8 Craig Breen/Paul Nagle (Hyundai WRC) à 4m28.2s ; 9 Mads Østberg/Torstein Eriksen (Citroën C3 Rally2) à 10m00.8s ; 10 Teemu Suninen/Mikko Markkula (Ford Fiesta Rally2) à 10m29.3s, etc.

Cette photo a bien été réalisée au Rallye de Croatie 2021....(©DR/Toyota).

Max Verstappen (Red Bull/Honda) a dominé avec maestria le Grand Prix d'Emile-Romagne disputé à Imola (©Red Bull).

A domicile, ou presque, Charles Leclerc et Carlos Sainz Jr sauvent l'honneur aux 4e et 5e places (©DR/Ferrari)

Grand Prix d’Emilie-Romagne : Verstappen avec maestria !

Enfin une vraie course avec des dépassements, ce Grand Prix d’Emilie-Romagne disputé à Imola (toujours à huis clos) aura été captivant de bout en bout. Il serait d’ailleurs plus exact d’écrire ‘’double Grand Prix’’ car il y eut deux départs. Le premier, donné sous une pluie battante permettait à Max Verstappen (Red Bull-Honda) de jaillir de la 2e ligne, Lewis Hamilton (Mercedes) parti en pole, se trouvant alors contraint d’escalader les vibreurs, manœuvre qui causait quelques dégâts sur le train avant. Mais la chance était avec le pilote britannique ce dimanche là car avec l’arrêt de la pluie et l’assèchement progressif de la piste à partir du 16e tour, les changements de pneus ne débutaient qu’au 27e pour Verstappen, leader incontesté depuis le départ, contrairement à Hamilton en grande difficulté qui repartait en slicks au 28e tour. Tout se jouait au 31e tour lorsque celui-ci était victime d’une petite sortie de piste qui lui imposait un retour au stand…au moment même où son équipier Bottas et Russell (Williams) s’accrochaient violemment lors d’un dépassement, les débris épars sur la piste nécessitant l’arrêt de course. Le second départ, donné lancé celui-ci, était chaotique, Leclerc (Ferrari), 2e, tentant en vain de contenir un Norris (Mc Laren) lui-même en difficulté avec son embrayage tandis qu’Hamilton, reparti en 9e position après réparation du train avant de sa Mercedes, entamait une remontée d’anthologie jusqu’à la seconde place finale, se permettant même de tenter de dépasser Verstappen dans les derniers tours de course. Mais on sait qu’à ce petit jeu le pilote hollandais est passé maître, Hamilton assurant sagement les points de la seconde place. Troisième, Lando Norris confirme la bonne santé des Mc-Laren en dépit de son souci de transmission. Mais même à 100%, était-il en mesure de contrer le retour d’Hamilton ? 4e et 5e, Charles Leclerc et Carlos Sainz sauvent l’honneur de la Scuderia sur le circuit baptisé en l’honneur d’Enzo et Dino Ferrari.

Classement : 1 Max Verstappen (Red Bull/Honda) ; 2 Lewis Hamilton (Mercedes) ; 3 Lando Norris (McLaren/Mercedes) ; 4 Charles Leclerc (Ferrari) ; 5 Carlos Sainz (Ferrari) ; 6 Daniel Ricciardo (McLaren/Mercedes) ; 7 Lance Stroll (Aston Martin/Mercedes) ; 8 Pierre Gasly (AlphaTauri/Honda) ; 9 Kimi Räikkönen (Alfa Romeo/Ferrari) ; 10 Esteban Ocon (Alpine/Renault) ; 11 Fernando Alonso (Alpine/Renault) ; 12 Sergio Pérez (Red Bull/Honda) ; 13 Yuki Tsunoda (AlphaTauri/Honda), etc

Manifestation avant tout conviviale et festive, l'Eifel Rally Festival est reporté à 2022 (©Morelli.Bertier).

Eifel Rally Festival : report en 2022

Face à l'impossibilité probable d'organiser convenablement l'accueil des participants et du public dans la convivialité qui a fait le succès de l'Eifel Rally Festival, les organisateurs ont pris la décision de reporter à 2022 la manifestation initialement prévue à Daun du 22 au 24 juillet 2021.

Craig Breen l'emporte devant son équipier Andrea Crugnola au terme d'un Rallye Sanremo concentré et intense (©DR/ACSanremo).

Dommage pour J-F Mourgues et Denis Giraudet, contraints à l'abandon alors qu'ils occupaient la 9e place en VHC (©DR/ACSanremo).

Rallye Sanremo : Les Hyundai en démonstration

Bizarre tout de même, alors qu'en France la totalité des rallyes ont été soit reportés ou annulés, en Italie les épreuves sportives perdurent avec pour exemple le Rallye Sanremo éligible aux championnats italiens et européens modernes et VHC mais également doté d'une épreuve de doublure réservée aux WRC. Disputé du 8 au 11 avril dans l'arrière pays montagneux qui surplombe la Riviera dei Fiori, le Rallye Sanremo offrait ainsi une excellente opportunité pour s'entraîner à quelques jours du Rallye de Croatie WRC. Opportunité aussitôt saisie par l'équipe Hyundai qui s'engageait en force malgré le format réduit de l'épreuve. Au final, Thierry Neuville s'imposait en WRC avec 33'' d'avance sur Tanak, lui-même suivi de Loubet et de ''Pedro'' tandis que la manche du Trophée d'Europe des Rallyes était remportée par Craig Been devant Andrea Crugnola, tous au volant des Hyundai officielles. Quant à l'épreuve VHC, également éligible au Trophée d'Europe des Rallyes, après l'abandon de Jean-François Mourgues et Denis Giraudet (BMW M3), 9e après l'ES.6, la victoire revenait à l'italien Da Zanche (Porsche).

Christian Debias, Champion de France de Formule Renault et triple Champion de France de la Montagne (©Morelli.Bertier).

Christian Debias (1946-2021)

Il fut l'un des ''rois de la montagne'' avec ses trois titres de Champion de France décrochés en 1977, 1994 et 1995, auxquels il convient d'ajouter un premier titre obtenu en 1975 en Formule Renault bien avant de se reconvertir dans l'organisation de tournois de golf. Christian Debias est décédé subitement le 27 mars dernier au cours d'un séjour touristique au Sénégal. Né en Tunisie, il avait longtemps vécu à Nancy avant de venir vivre une retraite très active en Provence. On le croisait parfois du côté de l'Isle s/Sorgue avec ses réparties toujours aussi malicieuses qui firent de lui l'un des meilleurs humoristes du microcosme des montagnards. C'est l'image que nous conserverons de lui.

Un premier titre national décroché en Formule Renault en 1975 (©Morelli.Bertier).

Après son premier titre de Champion de France de la Montagne décroché en 1977 au volant de la Ralt de Formule 2, Christian Debias sera à nouveau sacré ''roi de la montagne'' en 1994 et 1995 (©Morelli.Bertier).

En 1981, Christian Debias délaissait provisoirement la monoplace au profit de cette fantastique BMW 320i Groupe 5 (©Morelli.Bertier).

Triomphe des Alpine à Nogaro

Décalées l'an passé au mois d'août pour cause d'épidémie, les Coupes de Pâques, vériable institution patrimoniale du circuit de Nogaro, ont retrouvé leurs dates traditionnelles du long week-end pascal pour ouvrir le Championnat de France des circuits FFSA avec un programme très copieux en dépit du huis-clos imposé. Et parmi les disciplines principales, outre le Championnat de France Tourisme qui effectuait son retour, tous les regards étaient tournés vers le Championnat de France GT4 avec la présence d'une poignée d'Alpine A.110 parmi les 33 voitures au départ. Quel serait leur niveau de compétitivité face aux Mercedes-AMG, Toyota Supra, Audi R8 et autres Aston-Martin ? La réponse n'a pas tardé avec un temps canon réalisé par Alain Ferté lors des essais qualificatifs et une victoire sans appel du tandem Rodolphe Wallgren et Gael Castelli au terme des deux courses de 60' chacune. Une double victoire historique obtenue en présence de Jean-Charles Rédélé qui participait également à la course. Il est facile d'imaginer que celui-ci aura eu une pensée complice à l'attention de son père, une Alpine n'ayant plus franchi victorieuse une ligne d'arrivée depuis presque cinquante ans.

Victoire historique d'une Alpine en Championnat de France GT (©DR/SRO).

Jean-Charles Rédélé ne pouvait manquer cette journée historique, engagé lui-même au volant d'une Alpine A.110 (©DR/SRO°.

Alain Ferté a réalisé un chrono d'anthologie aux essais (©DR/SRO).

Retour du Rallye de l'Acropole en WRC

Le Rallye de l'Acropole revient au Championnat du Monde en 2021 (©Citroen).

Le Rallye de l'Acropole en WRC

Rebaptisée ''Rally of Greece WRC'', l'épreuve se déroulera du 9 au 12 septembre prochain en remplacement du Rallye du Chili, définitivement annulé cette année pour des motifs d'ordre sanitaire fort compréhensibles. Pour mémoire, le Rallye de l'Acropole, créé en 1951 reste l'une des épreuves mythiques du championnat mondial des rallyes depuis sa création en 1973 mais avait quitté le WRC depuis 2013.

Cocorico aux 12 Heures de Sebring !

Superbe victoire française au terme des 12 Heures de Sebring (©Cadillac).

Duval, Bourdais et Vautier triomphent aux 12 Heures de Sebring

Les grincheux feront valoir que le plateau était plutôt maigre au départ de ces 12 Heures de Sebring 2021, en l'absence de plusieurs équipes d'usine qui ont déserté le championnat IMSA. Mais seule la victoire compte, surtout lorsque celle-ci est acquise de haute lutte par une Cadillac pilotée par un trio 100% français, messieurs Loïc Duval, Sébastien Bourdais et Tristan Vautier ayant donné le maximum pour remporter la catégorie DPi, autrement dit ''Daytona Prototypes International'' grâce à un final haletant. Pourtant, jusqu'à la 8e heure de course la victoire de cette seconde manche de la saison IMSA 2021 semblait ne pouvoir échapper à Mazda. Scénario identique en GT avec une double victoire Porsche et encore un français, Mathieu Jaminet sur le podium final aux côtés de Matt Campbell et Cooper McNeil, les pilotes d'usine étant venus pour l'occasion porter main forte aux équipes privées.

Week-end parfait pour Porsche qui remporte la catégorie GTLM et la catégorie GT3 (©Porsche)

Le Salon Rétromobile est reporté à 2022 (©Morelli.Bertier).

Rétromobile : Ce sera pour 2022

Déjà reporté une première fois au mois de juin, il était logique de présumer que l'édition 2021 du Salon Rétromobile aurait bien du mal à se tenir à une période de l'année où les citadins préparent déjà leurs congés. Sans parler des contraintes sanitaires toujours en vigueur pour ce qui concerne les regroupements en milieu clos. Sans aucune surprise, le prochain Salon Rétromobile retrouvera ses dates habituelles du 2 au 6 février 2022.

Reports : les 24 Heures du Mans les 21 et 22 août, le Rallye du Touquet les 27, 28 et 29 mai et le Rallye d'Antibes du 6 au 9 octobre

Reportées à la fin du mois d'août, les 24 Heures du Mans 2021 pourraient accueillir du public (©DR/Toyota).

Les 24 Heures du Mans fin août, le Rallye du Touquet reporté fin mai et l'Antibes du 6 au 9 octobre

L'annonce des reports des 24 Heures du Mans le week-end des 21 et 22 août prochains ainsi que le report du Rallye du Touquet aux 27, 28 et 29 mai, ne laissaient planer aucun suspense compte tenu de l'évolution des restrictions sanitaires mais l'information la plus importante concerne l'éventualité d'accueillir le public aux 24 Heures du Mans avec, selon les responsables de l'ACO, une jauge fixée entre 20.000 et 50.000 spectateurs afin de ne pas reproduire le scénario de l'édition 2020 disputée à huis-clos. Il va de soi que les reports de date de ces deux manifestations en entraîne d'autres dans leur sillage, on pense notamment au Mans Classic, reporté au mois de juillet 2022 et au Rallye d'Antibes qui aura lieu du 6 au 9 octobre.

Calendrier FFSA 2021 re-actualisé le 2/05/2021

CHAMPIONNAT DE FRANCE DES RALLYES ''asphalte''

27-29 mai : Touquet Pas-de-Calais

11-13 juin 2021 : Vosges

08-10 juillet 2021 : Rouergue

2-4 septembre 2021 : Mont-Blanc Morzine

24-26 septembre 2021 : Cœur de France

6-9 octobre 2021 : Antibes Côte d’Azur

28-30 octobre 2021 : Cévennes

25-28 novembre 2021 : Var

Suppléant > 04-06 juin : Vins - Mâcon

CHAMPIONNAT DE FRANCE DES RALLYES TERRE

2 - 4 juillet 2021 : Terre de Castine

23-25 juillet 2021 : Terre de Langres

27-29 août 2021 : Terre de Lozère

08-10 octobre 2021 : Terre des Cardabelles

12-14 novembre 2021 : Terre de Vaucluse

CHAMPIONNAT DE FRANCE des CIRCUITS GT

3-5 avril 2021 : Nogaro

7-9 mai 2021 : Magny-Cours

4-6 juin 2021 : Albi

23-25 juillet 2021 : Spa

27-29 août 2021 : Lédenon

1-3 octobre 2021 : Paul Ricard

CHAMPIONNAT DE FRANCE DE LA MONTAGNE (1e Div)

5/6 juin 2021 : La Pommeraye

3/4 juillet : Vuillafans/Échevannes

17/18 juillet : Dunières

6/8 août : Mont-Dore

13/15 août : Chamrousse

3/5 septembre : Turckheim/Trois Épis

10/12 septembre : Limonest

17/19 septembre : Abreschviller

8/10 octobre : Col Saint-Pierre

L'annonce du décès de Hannu Mikkola a suscité beaucoup d'émoi parmi les amateurs de rallyes (©Morelli.Bertier).

Décès de Hannu Mikkola

Discret face à la maladie dont il souffrait comme durant les trente années de sa carrière sportive (1963-1993), l’annonce surprenante du décès de Hannu Mikkola, officialisée par sa famille le 26 février durant l’Artic Rally, a suscité un vif émoi dans le microcosme automobile. Un émoi parfaitement justifié, Hannu Mikkola, outre son titre mondial obtenu avec Audi en 1983, faisait partie de cette génération de pilotes scandinaves qui a dominé les rallyes durant cinquante ans avec un palmarès fort de dix-huit victoires en Championnat du Monde des Rallyes et quelques coups d’éclat ponctuels comme par exemple sa victoire au rallye Londres-Mexico 1970 ou à l’East-African Safari 1972. Victoires obtenues au volant des Ford Escort RS, un constructeur et une voiture auxquels le pilote finlandais restera toujours fidèle au côté des Clark, Makinen, Vatanen, Waldegaard, Alen, etc, avant de rejoindre ponctuellement Peugeot, Fiat, Opel, Toyota et même Mercedes lors du retrait de Ford avec une victoire en 1979 au Rallye de Côte d’Ivoire. Décédé à l’âge de 78 ans, Hannu Mikkola laissera l’image d’un pilote affable, calme, disponible, respectueux des autos qui lui étaient confiées et des consignes d’équipe, plus marathonien que sprinter avec pour conséquence énormément de secondes places à son palmarès, souvent dans l’ombre des leaders tels que Walter Röhrl chez Audi ou encore Waldegaard chez Ford. Pour être complet, après le retrait d’Audi fin 1987, Hannu disputait encore quatre saisons au volant d’une Mazda 323.GTR, avant de mettre un terme à sa carrière sportive en 1993 au volant de Subaru et de Toyota privées.

Hannu Mikkola a disputé quelques rallyes pour Peugeot comme ici au Tour de Corse 1972 puis en 1974 au Bandama et au Rallye du Maroc l'année suivante(©Morelli.Bertier).

Légèrement moins rapide que certains de ses équipiers tels Vatanen ou Waldegaard, Hannu Mikkola a principalement disputé les rallyes sur terre ou mixtes au volant des Ford Escort.RS d'usine (©Morelli.Bertier).

Avec quatre victoires et un titre mondial, la saison 1983 marquait l'apothéose d'une carrière bien remplie pour Hannu Mikkola (©Morelli.Bertier).

Artic Rally WRC : Tanak attaque !

Le pilote estonien a littéralement survolé les débats du début jusqu’à l’arrivée de cet Artic Rally 2021 qui intégrait le Championnat du Monde pour la première fois de sa déjà longue histoire en Championnat d’Europe à l’époque de sa splendeur. Tout en précisant qu’en ces temps lointains ce rallye était principalement nocturne. Disputé dans des conditions hivernales au nord de la Finlande, remplaçant au pied levé le Rallye de Suède annulé, l’Artic Rally 2021 mérite largement le niveau mondial qui lui a été désigné en urgence grâce à une organisation attentive aux moindres détails, à des paysages vierges et à un parcours magnifique. Pour Hyundai, qui devait absolument faire oublier la contre-performance du Monte-Carlo, le succès est complet avec un Tanak maître de la situation du départ jusqu’à l’arrivée. Inversement ce fut un peu la douche froide pour l’équipe Toyota qui évoluait pourtant à domicile, avec une irrégularité des performances qu’il conviendra d’analyser. Heureusement il y avait le jeune Kalle Rovanperra, âgé d’à peine plus de vingt ans, qui a sauvé l’honneur avec une magnifique 2e place, se permettant même d’occuper la tête du classement provisoire du Championnat du Monde ‘’Pilotes’’ au terme des deux premières épreuves de la saison 2021. 7e, Oliver Solberg a également pleinement rempli son ‘’contrat d’apprentissage du WRC’’ et son avenir sportif semble assuré dans une discipline qui se résume désormais à un affrontement entre deux constructeurs et auquel les Ford Fiesta WRC ne font plus que de la figuration aux 8e et 9e places.

Classement : 1 Ott Tänak/Martin Järveoja (Hyundai i20) 2 Kalle Rovanperä/Jonne Halttunen (Toyota Yaris) à 17.5s ; 3 Thierry Neuville/Martijn Wydaeghe (Hyundai i20) à 19.8s ; 4 Craig Breen/Paul Nagle (Hyundai i20) à 52.6s ; 5 Elfyn Evans/Scott Martin (Toyota Yaris) à 1m01.5s ; 6 Takamoto Katsuta/Dan Barritt (Toyota Yaris) à 1m37.8s ; 7 Oliver Solberg/Seb Marshall (Hyundai i20) à 1m39s ; 8 Teemu Suninen/Mikko Markkula (Ford Fiesta) à 2m09s ; 9 Gus Greensmith/Elliott Edmondson (Ford Fiesta) à 3m39.4s ; 10 Esapekka Lappi/Janne Ferm (Volkswagen Polo) à 6m07s...etc.

Ott Tanak a dominé l'Artic Rally de bout en bout (©DR/Hyundai).

Brillant second, Kalle Rovanperra occupe actuellement la tête du Championnat du Monde ''Pilotes'' (©DR/Toyota).

Tour Auto 2021 : toujours de Paris à Nice mais report début septembre

Le Tour Auto fêtera son 30e anniversaire en 2021 (©Morelli.Bertier).

30e Tour Auto : report du 30 août au 4 septembre 2021

Le Tour Auto reste à ce jour la seule épreuve VHC routière capable d'accueillir des voitures aussi rares que les Ferrari 225.S, Ford GT.40 et autres Shelby Cobra. Si l'épreuve est décalée au début du mois de septembre, en revanche l'itinéraire demeure inchangé. Pour commémorer le 30e anniversaire, l'épreuve s'achèvera à Nice au terme de cinq étapes à Beaune, Aix les Bains, Valence, Nîmes et Nice enfin. Au programme figurent quatre circuits (Dijon, Bresse, Lédenon et Paul Ricard) et 10 épreuves spéciales à parcours secret.

Les Mille-Miglia Storico reportés au mois de juin 2021 et le Salon Avignon-Motor-Festival au mois de mars 2022

L'édition 2021 des Mille-Miglia Storico est reportée et se déroulera du 16 au 19 juin (©Morelli.Bertier).

Le Salon Avignon-Motor-Festival est reporté au mois de mars 2022 (©Morelli.Bertier).

Reports des Mille-Miglia Storico et du Salon Avignon-Motor-Festival

Il va bien falloir s'y habituer, en attendant une hypothètique amélioration de la situation sanitaire de nombreux organisateurs se voient contraints de reporter leurs manifestations, soit pour des impératifs de huis-clos, c'est le cas des courses de côtes de Sabran et du Col Saint-Pierre, ou bien de la fermeture de certaines frontières ou tout simplement par interdiction préfectorale pour la majorité des rallyes. Après une édition 2020 courue à l'automne dans des conditions pluvieuses, les Mille-Miglia 2021 viennent d'être reportés par prudence aux 16, 17, 18 et 19 juin prochains. Quant au Salon Avignon-Motor-Festival, après avoir envisagé un report au mois de septembre, les organisateurs ont finalement tranché pour un report au mois de mars 2022.

Modification du programme 2021 de Peter Auto : annulation des 10.000 Tours et une nouvelle épreuve à Nogaro

L'édition 2021 des Dix Mille Tours du Castellet est définitivement annulée suite aux restrictions de déplacements en France (©Morelli.Bertier).

Report du Mans Classic, du Tour Auto, annulation des 10.000 Tours mais deux nouvelles épreuves au circuit Bugatti et à Nogaro

Comme un grand nombre d'organisateurs, Peter Auto est contraint de modifier son programme en raison des contraintes de déplacements imposées par certains états. Ainsi le Tour Auto est reporté au mois de septembre tandis qu'inversement les 10.000 Tours du Castellet sont définiivement annulés. Enfin pour compenser le report du Mans Classic à 2022, une nouvelle manifestation sera organisée sur le circuit Bugatti les 3 et 4 juillet prochain et une autre à de Nogaro du 23 au 25 juillet prochain.

4-6 juin - Grand Prix de l’Age d’Or à Dijon-Prenois (France),

3-4 juillet - Historic Racing au circuit Bugatti (France),

23-25 juillet - Nogaro Historic (France)

30 août/4 septembre - Tour Auto (France),

17-19 septembre - Monza Historic (Italie),

21-25 septembre - Rallye des Légendes Richard Mille,

8-10 octobre - Estoril Classics (Portugal).

Les ''FIA Motorsport Games 2021'' en région Sud-PACA

Encore un rendez-vous à ne pas manquer : les FIA Motorsport Games (autrement dit les Jeux Olympiques du Sport Automobile), se disputeront du 29 au 31 octobre prochain répartis en dix-huit disciplines. Au total, une cinquantaine de nations pourront déléguer chacune deux équipes par discipline. Le programme n'est pas encore finalisé à 100% mais on sait que toutes les compétitions sur piste se dérouleront au Circuit Paul Ricard qui accueillera les LMP3, les GT, les Tourismes et le Karting. Un rallye sur asphalte ouvert aux Rallye 2 et aux VHC se déroulera par ailleurs dans le massif de la Sainte-Baume tandis que les compétitions de Cross-Car auront lieu à Veynes. Enfin, et c’est peut-être le plus important, un rallye de régularité historique sillonnera les routes de Provence et des Hautes-Alpes, reprenant de nombreuses épreuves spéciales du Rallye Monte-Carlo dont le col de Fontbelle et les Garcinets

Le Circuit Paul Ricard accueillera les Tourisme, les GT et les LMP3 à l'occasion des FIA Motorsport Games (©Morelli.Bertier).

24h de Daytona : Acura pour 4''7 !

Les 24 heures de Daytona 2021 se sont déroulées avec des règles sanitaires contraignantes. Mercedes remporte un beau doublé en catégorie GTD/GT3 (©Daimler).

Ouverture du championnat IMSA à Daytona

Malgré le retrait annoncé de plusieurs constructeurs et équipes privées fin 2020, les 24 Heures de Daytona ont ouvert le Championnat IMSA 2021 avec un final haletant entre l'Acura/Honda victorieuse pilotée par le quatuor Taylor/Albuquerque/Castroneves/Rossi qui l'a emporté avec seulement 4''7 d'avance sur la Cadillac pilotée par Kobayashi/Pagenaud/Johnson/Rockenfeller. En LMP2 la victoire revient à l'ORECA de Merriman/Tilley/Dalziel/Chatin. Le constructeur varois place huit voitures dans le top ten. En GTLM, la Corvette C8R de Garcia/Taylor/Catsburg est venue à bout d'une concurrence féroce. Enfin, succès complet des Mercedes en GTD/GT3 avec le doublé, la victoire revenant à l'équipage Ward/Ellis/Dontje/Engel.

Victoire sur le fil pour l'Acura/Honda de Taylor/Albuquerque/Castroneves/Rossi avec seulement 4''7 d'avance au terme de 24 Heures de course (©IMSA).

Les Corvette C8R poursuivent leur moisson de victoires avec celle de Garcia/Taylor/Catsburg en GTLM (©IMSA).

La Cadillac de Kobayashi/Pagenaud/Johnson/Rockenfeller termine 2e à une poignée de secondes des vainqueurs (©IMSA).

Dossier : La saga Chrysler depuis l’époque SIMCA-Chrysler jusqu’à la fusion PSA-Chrysler-FIAT

L’évolution industrielle et commerciale d’un constructeur automobile n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Ainsi va la vie mais celle de Chrysler, bercée entre mariages, divorces et abandons, confirme encore un peu plus l’adage populaire. Retrouvez le sujet complet dans la rubrique ''dossiers''.

La Sunbeam-Lotus Championne du Monde des Rallyes, illustre parfaitement la vie chaotique de Chrysler (©Morelli.Bertier).

Annulation des rallyes Terre du Haut-Var et Terre des Causses 2021

L'annonce de l'annulation du Rallye Terre du Haut-Var 2021 a surpris par sa précocité, l'épreuve étant prévue du 4 au 6 juin prochain. Mais le comité d'organisation de l'ASA Grasse a préféré anticiper les contraintes sanitaires et rebondir sur une édition 2022 mieux structurée vis à vis des partenaires techniques, à commencer par l'Armée de Terre. Rappelons pour mémoire que le Rallye du Haut-Var se dispute dans l'enceinte du camp militaire de Canjuers et que l'édition 2020 fut également annulée pour cause d'épidémie. Quant au Rallye Terre des Causses, également annulé, les organisateurs précisent que leur décision est motivée par l'obligation du huis-clos, contraire, selon eux, à la convivialité des rallyes terre.

Sébastien Loeb lors du Rallye Terre du Haut-Var 2019 (©Morelli.Bertier).

Un Grand-Prix de France de Formule 1 Historique au Circuit Paul Ricard en 2021

Le Circuit Paul Ricard aura enfin ''son'' Grand-Prix de France de Formule 1 Historique en 2021 (©Morelli.Bertier).

Le rendez-vous à ne pas manquer

Notez bien ces dates : les 11, 12 et 13 juin 2021 pour assister au premier Grand-Prix de France de Formule 1 Historique organisé au Circuit Paul Ricard. Après une tentative discrète mais couronnée de succès en 2019, HVM Racing, le promoteur délégué par la FFSA, accède enfin au ''graal'' tant attendu. Bien que le Circuit Paul Ricard n'ait été inauguré qu'en 1970, toutes les époques de la Formule 1, exceptée la période des turbos et des wing-cars, seront représentées depuis les origines du Championnat du Monde jusqu'aux années 2000. Cette édition 2021 du GP de France Historique se déclinera en 12 plateaux distincts qui réuniront au moins 300 autos et fera globalement l’objet de 21 courses durant le week-end, Tourismes, GT, Prototypes, F2 et F3 inclus.

Dossier : le redémarrage de la Ferrari 312PB/Scerri

A la fois oeuvre d'art et prouesse technique, cette réduction au 1/3 de la Ferrari 312.PB Championne du Monde en 1972, entièrement construite par Pierre Scerri, ne laisse personne indifférent. Après avoir été exposée durant dix ans aux USA et avant de vivre de nouvelles aventures, la Ferrari 312PB/Scerri a provisoirement retrouvé sa Provence natale pour subir une révision complète. Ne manquez surtout pas de consulter notre dossier video exceptionnel.

Sur cette photo réalisée au circuit du Mas du Clos l'effet de perspective montre la similitude parfaite avec la Ferrari 312PB Championne du Monde des Constructeurs (photo Pierre Scerri).

Dossier : Bernard Beguin et les BMW M3 Prodrive

À l’origine des participations des BMW M3 en rallye, vainqueur du Tour de Corse 1987, Bernard Beguin a vécu toute l’histoire des M3 construites dans l’atelier de David Richards à Banbury entre 1986 et 1989. Une rencontre s’imposait. C’est Philippe Giordanengo qui lança l’invitation autour d’une bonne table sous un ciel estival étoilé. Voir le dossier complet dans la rubrique.

Bernard Beguin a apporté sa plus belle victoire à BMW au terme du Tour de Corse 1987 (copyright Morelli.Bertier).

Le Bergspyder Porsche 909 au mont Ventoux

Enorme surprise de voir décharger du camion atelier et ensuite de voir rouler cet OVNI tout droit sorti du musée Porsche de Zuffenhausen. Une semaine de rêve éveillé y compris pour les membres de l'équipe Porsche présents à cette occasion.

Rolf Stommelen s'était classé 2e en 1968 au volant de ce même Spyder 909 (photo Morelli.Bertier).

Le diaporama est visible dans la rubrique ''dossiers''.

Le Berspyder Porsche 909 de retour au mont Ventoux 51 ans plus tard (photo Morelli.Bertier).

Rüdi Lins 2e de la CC du mont Ventoux en 1968 (photo Morelli.Bertier).

Une pépite !

Et pour être encore plus complet sur le sujet, Rüdi Lins a remporté son groupe lors de la course de côte du mont Ventoux en 1967, il a ensuite remporté la 2e place en 1968, au volant de cette Porsche Carrera 6. Le plaisir était trop grand d'aller fouiller un peu dans nos archives.

Le sport automobile authentique

Avec plus de 1800 reportages de sport automobile et environ 600.000 photos à notre actif, la création d'un site d'information et d'une photothèque destinés aux médias et aux particuliers, s'imposait. www.tubolare.fr va s'étoffer progressivement au fil des mois et des années en fonction de l'actualité et du temps disponible.

Copyrights

La totalité des textes et des images publiés sur ce site sont placés sous copyrights. Toute reproduction sous quelque forme est donc interdite sans autorisation écrite.